Trop de temps devant l’écran augmente les risques de myopie chez les enfants

0
38

On s’en doute : passer trop de temps devant les écrans augmenterait les risques pour un enfant d’être atteint de myopie, qui se traduit par une difficulté ou une incapacité à voir de loin. Des ophtalmologistes proposent des balises.

Réunis dans le cadre du congrès annuel de l’American Academy of Ophtalmology en novembre dernier, des ophtalmologistes américains ont discuté de la hausse importante de la myopie. En l’espace en cinquante ans, le nombre d’Américains atteints de myopie aurait doublé.

Bien que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, dont des prédispositions génétiques et des maladies de l’œil, les spécialistes voient un lien entre la hausse de la myopie chez les enfants et la hausse de l’utilisation des appareils technologiques. Les appareils nécessitent de faire appel à une vision rapprochée pendant une longue période. Avec le temps et avec une utilisation abusive, l’œil a de la difficulté à voir au loin, ce qui peut traduire par une vision floue.

Dans de propos rapportés par Healthday, le docteur Rohit Varma, responsable de l’Institut de l’œil de l’Université de la Californie du Sud, affirme que le fait que les enfants utilisent des appareils électroniques de manière prolongée avec une luminosité ambiante faible contribue à développer de problèmes de vision.

Si la technologie est là pour rester, quelles sont alors les stratégies à adopter pour diminuer les chances de développer une myopie?

La première consisterait à diminuer le temps d’utilisation appareils technologiques, particulièrement ceux qui nécessitent une lecture rapprochée. Si cette option n’est pas possible pour quelque raison que ce soit, il est recommandé de prendre des pauses de lecture toutes les 20 minutes. Cette trêve doit servir à détourner les yeux de l’écran et à regarder des objets plus éloignés. Une pause d’une minute est suffisante.

Des ophtalmologistes recommandent aussi de s’assurer que la lumière ambiante soit assez forte et claire. Il faudrait donc réduire l’utilisation des appareils technologiques dans le noir ou dans une luminosité tamisée.

Le fait de jouer dehors permettrait aussi aux yeux des enfants, en étant notamment exposés à la lumière vive et naturelle, de se maintenir en santé.

Les ophtalmologistes ne sont pas les seuls spécialistes à se préoccuper de l’impact des écrans sur la santé. L’automne dernier, les pédiatres américains se sont prononcés sur les impacts des écrans sur les enfants.